Ma p’tite pré-sélection HELLFEST 2017 à moi

Bon ben, Niko m’emmène dans ses bagages cette année pour aller faire un tour du côté de Clisson !

Le rêve ! Surtout que l’affiche, à l’image des précédentes éditions du festival, est un pur concentré de jus de plaisir sur 3 jours pour tous les fins mélomanes férus de menuets, rondeaux et autres dentelles de Limoux taillées à la scie sauteuse.

Autant vous dire que, n’ayant pas encore eu l’occasion à ce jour de fouler d’un pas leste et vigoureux les terres hellfestiennes, je suis plus fébrile que la houpette de Jeanne Mas lors de sa toute première fois, toutoute première fois. Aahaaan…

Du coup, j’en profite pour vous faire part de ma p’tite sélection intime des artistes trop que j’aimerais les voir à l’occasion de cette édition 2017 du Hellfest (à découvrir dans la playlist en fin d’article). Ce qui ne m’empêchera nullement d’aller découvrir les autres : quand y en a plus, y en a encore !

Alors, d’abord, pasque… ceux-là,  je ne veux pas les rater  :

Crippled Black Phoenix, pour son post-folk/rock de toute beauté,
Behemoth, pour son black death ultra-puissant aux atmosphères énooormes,
Chelsea Wolfe, pour son dark ambient qui te chope au bide,
Monster Magnet, pour son bon gros stoner rock de l’espace,
Red Fang, pour ses riffs de bûcheron qui défouraillent,
Electric Wizard, pour ses ambiances vintage bien bien (très très) lourdingues,
Ultra Vomit, pour son kammthar: vroum, vroum !
Opeth, pour ses influences 70’s, jazz, blues, prog’ dans son metal des familles,
Rob Zombie, pour « Astro Creep 2000 », quoi !

Ensuite, les dinosaures incontournables ! Que je puiss dire à mes arrière-petits enfants : « j’y étais, p’tits cons, j’y étais ! » (surtout que ça commence à sentir fort la date de péremption pour certains):
Deep Purple, une évidence,
Aerosmith, l’occasion ou jamais,
Blue Oÿster Cult, pour leur occult rock 70’s,
Hawkwind, pour leur cosmic rock 70’s.

Pasque je voudrais bien découvrir ces groupes, tout doucement :
Regarde les Hommes Tomber,
Alcest,
Emperor,
The Vintage Caravan,
Pentagram,
Belphegor.

Pasque mon fils, vert de jalousie (mais partageur quand même) me tanne comme quoi ce groupe défonce : Comeback Kid,
Pis qu’il ajoute que celui-là défonce encore plus : Deez Nuts.

Enfin, pasque chuis intrigué, tout simplement :
Avatar, pour leurs chaussettes rouges à pompons jusqu’aux genoux (bon après, faut voir ce que ça donne au delà du look),
Igorrr, pour ses petits moineaux et son mélange des genres tout foufou,
Powerwolf, mais juste 5 mn, pour son « Sanctified with dynamite » (ou une du même genre) : faut savoir ne pas abuser de la déconnade non plus.
Marduk, pour le côté Institution du black metal,
Perturbator, car je déteste les guitares saturées, les cheveux longs, les paroles débiles et les t-shirts à l’effigie de groupes à guitares saturées, à cheveux longs et à paroles débiles.
Steel Panther, car si je déteste les guitares saturées, les cheveux longs, les paroles débiles, et les t-shirts à l’effigie de groupes à guitares saturées, à cheveux longs et à paroles débiles…. J’adore les seins nus dans le public.

J’aurais pu également évoquer Slayer, Ministry, The Damned, Prophets Of Rage, Suicidal Tendencies, ou encore Primus… Mais là, ça va devenir compliqué (pour ne pas dire impossible) de tout voir.

Et puis il y a un paquet d’autres groupes à découvrir ! Bref… J’en ai déjà les aisselles qui suintent de plaisir… Nous verrons bien où le vent nous portera dès vendredi 16 juin !

J – 3 !

One Comment
  1. On se rejoint sur quelques point m’sieur Lulu, en revanche, y’a des trucs qui me branchent pas tellement.
    Mais l’an dernier, je me suis surpris à passer pas mal de temps à la Temple et l’Altar, scènes de « metal extrême », alors que je suis plutôt « mainstream ».
    Dans ta liste, il y a des découvertes pour moi qui peuvent être de belles surprises en live (ou à défaut si j’y vais pas, à approfondir pour les productions studio)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *