Courtivore 2016 – La finale

J’étais présent en famille vendredi soir à l’Omnia pour cette finale du Courtivore qui se jouait à guichets fermés (j’avais d’ailleurs acheté nos places in extremis en tout début d’après-midi).

Belle affiche avec au programme les 2 films retenus par le public lors de chacun des 3 actes précédents.

Programme finale

Double vainqueur de cette soirée (et donc désormais heureux possesseur de deux statuettes réalisées par Alex Nicol) : French Touch de Cheng Xiaoxing, sympathique comédie sur les tribulations d’un français en Chine, qui rafle le prix du public et celui du jury 18/30. Le vainqueur de ce dernier prix ayant déjà été diffusé dans la soirée (et pour cause), nous avons pu apprécier, en plus des 6 films programmés, Uncanny Valley, impressionnant film sur la 1ère guerre mondiale en stop motion que Niko avait retenu à l’issue du 1er acte – à ne pas confondre avec son tout aussi spectaculaire homonyme de science-fiction.

Au final, mes 2 coups de cœur de la soirée iront à l’Etourdissement de Gérard Pautonnier, qui, au-delà d’être une excellente comédie, est également touchant et visuellement très soigné et à mon coup de cœur de l’acte 3, le Repas Dominical, que j’ai encore plus apprécié à la 2ème vision. César du meilleur court-métrage d’animation 2016, il n’est plus visible sur Arte TV, mais son making-of, si !

Beau succès populaire et soirée familiale réussie (les enfants – 8 et 10 ans – ont pris très au sérieux leur rôle de juré et ont élu respectivement l’Etourdissement et French Touch)

A rééditer l’an prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *