Episode 23 – Grâce à Xavier Feugray, L’EntrePod ne perd pas le NORD

34

Pour ce 23ème numéro, nous recevions Xavier Feugray, alias NORD, artiste normand dont l’EP sort prochainement et la carrière prend une ampleur nationale.

Il s’agissait donc d’un épisode essentiellement consacré à l’entretien avec Xavier ainsi que 3 rubriques de nos chroniqueurs (cette fois-ci Niko, Ludo et Arnaud).

En fin d’épisode, on garde certaines habitudes comme le quiz de  Freddy et nos 60 secondes chrono.

Bonne écoute !

Pour obtenir le fichier mp3: télécharger ici (clic droit > enregistrer sous…)

Tout au long de l’écoute, voici ce que vous allez retrouver:

Le Teaser de l’émission (En guise d’avant-goût ou pour inciter ceux qui seraient effrayés par la durée de l’épisode)

Le moment de l’invité:
Xavier Feugray est venu à notre micro pour parler de son EP qui sort le 8 avril et revient avec nous sur ses débuts au sein de la scène rouennaise et échange avec l’équipe sur les étapes qui font de lui un artiste en vue à l’échelle nationale (playslist Radio France, Les inrocks lab, etc. )

Ce mois-ci les 3 rubriques de nos chroniqueurs :

La madeleine de Prout
Ludo nous présente un film, en fait un documentaire fictif sur un groupe non moins fictif : Spinal Tap

Les Fonds de Tiroirs
Niko présente également 2 films documentaires : Scientologie, sous emprise et Citizen 4.

Mais pourquoi est-il si méchant?
JR Frégin est de nouveau à notre micro pour nous dresser le portrait de Xavier Feugray.

Le Quiz actu
Freddy nous a préparé son qui rituel

60” chrono

  • Freddy nous présente le nouvel album de Jozef Van Wissem
  • Marius a été emballé par le film The revenant
  • Starlette apprécie beaucoup la musique de Rover,
  • Ludo nous vante la BD Jupiter’s Legacy,
  • Arnaud nous présente l’Arabe du Futur 1 & 2 de Riad Sattouf
  • Didouille nous annonce un évènement dans l’Eure,
  • Kristof met en avant le dernier album de Françoiz Breut, Zoo,
  • Niko aime beaucoup la BD Velvet.

 

Où peut-on nous retrouver sur les Internets de France, de Navarre et du reste du monde entier?

Si vous trouvez de la valeur dans ce qu’on fait, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee (sans aucune obligation dans le temps ou en termes de montant).

Un énorme merci à Tom notre tipeur actuel, merci de nous soutenir!

Venez nous rejoindre sur les réseaux sociaux: Twitter , FacebookGoogle+ et n’hésitez pas à nous faire part de vos retours pour échanger avec nous sur vos découvertes, déceptions, oppositions avec ce qu’on peut présenter.
C’est notamment possible sur la communauté Google+ qu’on vous invite cordialement à rejoindre: Communauté Google+ de l’EntrePod.

Nous sommes également présents sur SouncloudYouTube,  iTunes (mettez-nous des étoiles et des commentaires) podradio, et sur les applications de podcasts pour iOS, Android et WindowsPhone.

N’hésitez pas non plus à parler de l’EntrePod autour de vous, vous êtes nos meilleurs ambassadeurs et commerciaux !

On a lancé une Newsletter alors abonnez-vous pour ne rien manquer de nos publications !

En tout cas, on espère que l’écoute de cet épisode vous a plu et on vous dit à bientôt !

Playlist Spotify des morceaux diffusés au cours de l’épisode:

5 comments to “Episode 23 – Grâce à Xavier Feugray, L’EntrePod ne perd pas le NORD”
  1. On vient de regarder This is Spinal Tap suite à la présentation hyper alléchante de Ludo! 🙂

    Peut-être trop alléchante d’ailleurs car j’ai trouvé ça sympa, mais sans plus, enfin ce visionnage n’en a pas fait un film culte pour moi
    Je pense qu’il aurait eu un autre impact si je l’avais découvert il y a une quinzaine d’années car ça a pas mal vieilli sur la forme.
    Mais c’est très plaisant à regarder tout de même et les points présentés par Ludo font mouche.
    Précision: on l’a vu en VF, vraiment pas bonne, donc ça doit certainement jouer. A revoir en VO

    Détail: David, le leader de Spinal Tap joue 30 ans plus tard dans Better Call Saul le rôle du frère de James Mc Gill (Aka Saul Goodman), Chuck McGill.

  2. Roooh bah non, pas en VF ! 🙂

    Je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Il est difficile (impossible ?) de découvrir un vieux film et de l’apprécier en se replaçant dans le contexte de son époque. Formellement d’abord, lorsque la réalisation a vieilli mais aussi du fait qu’un film, considéré comme novateur à sa sortie, peut ne plus l’être du tout 30 ans après, car ses codes, ses gimmicks, son esprit ont été directement ou indirectement diffusés, repris, améliorés, parfois radicalisés par la suite dans différentes oeuvres qui pour le coup nous ont marqués à titre perso (ex sans forcément de rapport : c’est arrivé près de chez vous, les Nuls, Wayne’s world, etc…).

    D’où la difficulté de donner envie de découvrir un truc un peu ancien, sans le survendre, au risque de décevoir forcément.

    En ce sens, j’aimerais vraiment bien que vous regardiez un jour « To Be Or Not Be », pour savoir si vous êtes susceptibles d’y trouver votre compte… ou pas. 🙂

    Maintenant, l’âge n’est pas toujours une excuse : il y aurait alors un paquet de nanars qui s’en tireraient à bon compte !

    • Je pense vraiment que la VF moisie a mal influencé l’expérience, car vraiment, dès les premières secondes, on a impression de voir un vieux film allemand doublé à l’arrache par des gens qui n’en avaient rien à faire…
      Si jamais tu l’as en VO, ça m’intéresse, de même pour « To be or not to be » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.