Deux mois à Rouen

Suivi de dossier.

En juin 2016, je rencontrais l’auteur Benjamin Adam, en résidence à Rouen. Le travail effectué au sein du « CHU – Hôpitaux de Rouen » est retranscrit dans un journal.

L’histoire entre Benjamin Adam et L’EntrePod avait commencé de la plus belle des manières, en septembre 2014. Passé par notre micro au cœur du festival NormandieBulle de Darnétal, il recevait le « Prix du scénario » pour sa bande dessinée « Lartigues et Prévert » quelques minutes plus tard. Un prix amplement mérité.

Deux ans plus tard, Benjamin était à nouveau à Rouen. Pour un séjour un peu plus long cette fois, puisqu’il était question d’une résidence. Pas du genre « Pierre et Vacances », plutôt un chouette appartement mis à disposition en centre-ville, et une mission à effectuer pour l’auteur-illustrateur.

À l’époque, je l’avais rencontré pour une pastille « EntrePod » autour d’un Perrier et d’un Coca Zéro. Toujours aussi sympa, Benjamin avait raconté le pourquoi du comment de sa présence ici. Une expérience riche qu’il a fini par coucher sur papier. Le résultat, c’est « Deux mois à Rouen », un journal de résidence assez différent de ce que Benjamin avait imaginé initialement.

On y retrouve ses traits, sa narration, ses petites blagues, mais surtout le récit d’un gros boulot effectué au sein d’un service du CHU basé à Bois-Guillaume (il faut lire le récit du premier trajet Rouen – Bois-Guillaume effectué en… vélo). Touchant, drôle et sincère, ce journal peut aussi se lire quand on ne connaît pas Rouen. Pour nous, autochtones, c’est toujours intéressant de connaître le ressenti d’un nouvel arrivant dans nos contrées.

Benjamin a même confondu Marseille et Rouen au moment d’évoquer « la ville aux 1 000 clochers » !

Sinon le journal de 94 pages est gratuit – ne peut être vendu. Il paraît qu’il en reste un ou deux exemplaires à la librairie Au Grand Nulle Part, toujours à Rouen. N’hésitez pas à le demander lors d’un prochain achat là-bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.