BreizhDrum Session 6

3Il y a quelques mois en arrière, j’ai bêtement cliqué sur un lien Facebook « Breizhdrum Session 6 ». En gros, 4 jours de stage batterie à Belle Île En Mer.
Bon, je m’y attarde pas plus que ça mais, par curiosité, je clique sur le lien du teaser de l’année précédente.
Bah finalement, ça doit être vachement bien !
Même que ça tombe en début de mes vacances du coup !
Ca me botte carrément !
Et à partir de ce moment… Il a fallu négocier avec ma moitié.
Genre :
– Mais j’y vais pas pour le cadre !
– Mais ça n’a rien à voir avec le fait que ce soit à Belle Île en Mer !
– C’est vraiment une immersion en mode batteur, tu comprends ?
– Pourquoi tu peux pas venir ??… Bah euuuuh… Les enfants ?!
– Bla-bla-bla-bla-bla…

En plus, outre le fait que le stage ne soit pas cher (395€ tout compris : hôtel, repas, bateau et intervenants de qualité), ils ont même prévu un covoiturage à partir de Rennes (grand merci à toi, Maël, pour la gestion de ce point ô combien délicat).

Alors nous voilà tous partis direction Quiberon où nous attend le reste du groupe, afin d’embarquer sur le ferry qui nous mènera directement au Paradis des batteurs. Et je pèse mes mots en disant « Paradis » :
La situation de l’hôtel « Le Cardinal » est simplement idyllique :
– Piscine et jacuzzi sur terrasse, face à la mer ! Même si on n’est pas là pour ça…
– Chambre avec vue sur mer ! Même si on n’est pas là pour ça…
– Petite plage privée ! Et dire que je n’y suis même pas allé…
– Soleil de la partie ! Là, pas le choix !
– Repas servi à l’assiette avec un personnel souriant, agréable et disponible ! … Y’a quand même un moment où je me suis dit : ça cache quelque chose… Je vais forcément en croiser un qui va dire : « Commence à y en avoir marre des ces types qui se baladent avec leurs baguettes en poche et qui tapent partout ! » (d’ailleurs, je comprends mieux maintenant quand ma femme me dit :  « arrête de taper !!! »).

Voilà pour la partie Paradis.

Maintenant au Paradis, il y a forcément des…? Des … ? Des Dieux évidemment !!! (Répondez pas tous en même temps)
Et là, question Dieux, nous sommes également servis :
– JB Perraudin
– Dawoud Bounabi
– Damien Schmitt
– Paul Hose
– John Helfy Petitjean
– Et en guest star, directement venu de plus haut que le Paradis, Virgil Donati himself ! Excusez du peu….

482 1

Après une mini-audition, les stagiaires sont répartis en 4 groupes et gérés de À à Z (merci Dorian !). Les cours avec les intervenants Divins s’enchaînent alors, entrecoupés de mini-pauses goûter, avec boissons et gâteaux maison (moi, j’ai craqué pour le cake nature avec jus d’abricot).

Et quand tu crois que c’est fini, tu repars avec le Dieu de l’électricité, Damien Schmitt ( j’ai pas trouvé d’autres qualificatifs pour cette boule d’énergie à l’état pur), qui va réussir, en 3 jours, à nous apprendre une Batucada Brésilienne !

 

Pour l’occasion, toutes les batteries du stage sont réquisitionnées par l’ami K-Rot, pour le bonheur des stagiaires : caisses claires, toms basse, toms alto, grosses caisses et cloches.
Si la Batucada, prévue le dimanche sur le port, est annulée pour cause de mauvais temps (le matériel n’aime pas trop la pluie), elle est finalement improvisée par la totalité des stagiaires et du Dieu Schmitt sur des caisses de pêcheur et tout ce qui peut faire office de caisse de résonance.
Vraiment, un pur régal !

Pendant ce stage, nous avons eu également la chance d’avoir une démonstration du Dieu des Dieux, Virgil Donati !!!
Et là, tu te demandes si tu as en face de toi une machine ou un être humain : rapidité, précision… Nous serons 2 heures durant sous l’emprise de ce monstre de technique. Là aussi, grande claque…

Enfin, pour conclure ce maxi week-end au sommet, le fameux « Jam » du samedi soir ! Celui où tu te libères, où tu peux enfin lâcher les chevaux avec 2 guitaristes et un bassiste, très bons en l’occurrence ! Les standards du rock ont résonné jusqu’à l’aurore !

Cette aventure est l’œuvre d’une personne qui, depuis 6 ans, y croit dur comme fer !
Dans son emploi du temps plus que surchargé, il m’a dans, un premier temps, autorisé à couvrir l’événement en photos et, cerise sur le gâteau, m’a même accordé une interview :

 

Merci à toi, John Helfy Petitjean, et à toute ton équipe !
Merci de nous avoir amenés au Paradis rythmique durant ces 4 jours !

 2
IMG_6479
À écrire ce petit billet, je suis toujours sur cette Île, me remémorant la qualité de ce stage, la beauté des paysages et une seule envie… Revenir l’année prochaine !

Marius Lenière, pour L’Entrepod 😉

3 comments to “BreizhDrum Session 6”
  1. Durant les 15 mois de l’année ! Trop fort mon John ! Vive les Breizh’Drum, l’essayer c’est l’adopter… Pour longtemps. Cédric (le plus ancien stagiaire, mais pas « encore » le plus vieux)

  2. Très sympa ce petit billet.
    Bon je ne suis pas batteur mais la description que tu en fais donne vraiment envie de participer à ce type de stage.
    Peut-être en existe t’il un pour les bassistes…
    En Jamaïque tant qu’à faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.